Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-06-12T05:12:00+02:00

J'ai craqué pour Benjamin Lacombe...

Publié par Lapin blanc

       ...Enfin pour son dernier né!

      Je dois avouer que je suis restée une enfant et j'adore les contes de fées, les histoires merveilleuses et autres inepties qui font de certaines d'entre nous des femmes (en attente d'être) libérées. Tout cela pour dire que je ne peux m'empêcher de transiter par le rayon jeunesse des librairies ou megastores.

        Il y a quelques années, au coeur de ce joyeux bordel (je rappelle que la litterature jeunesse ça va de Tchoupi à Twilight en passant par Rowling, Pullman, Murail...) j'ai découvert cet illustrateur fabuleux qu'est Benjamin Lacombe. Malgré quelques pages délicatement tournées debout dans le rayonnage, j'ai toujours délaissé ces images merveilleuses au profit d'histoires merveilleuses. Eh oui, vous le savez les beaux et les gros livres sont chers alors on fait des choix : 2-3 livres de poches ou 1 beau livre ou 1 livre grand format. Aujourd'hui, le cycle de L'épée de verité étant enfin clos (oui enfin c'est le mot, j'y reviendrai prochainement), la livrophage dépensière que je suis a pu succomber sans culpabilité au dernier album écrit et illustré par Benjamin Lacombe : Ondine. J'étais impatiente à l'idée de découvrir l'histoire de cette fille des eaux tombée amoureuse d'un humain et "Ô déception!". Encore une fois, c'est un illustrateur fabuleux qui en outre nous offre dans cette ouvrage de fantastiques dessins sur calques (ci-dessous) mais je trouve que le texte n'est vraiment pas à la hauteur.

ondine benjamin lacombe

 

       Tout d'abord, depuis toujours, je n'arrive pas à situer ses oeuvres : est-il un auteur pour enfant ou pour adulte? Ce qui m'a attirée en premier lieu c'est le coté mélancolique et parfois même sinistre (le choix des couleurs, les expressions de ses personnages...) de ses illustrations pourtant ses titres sont édités en livres jeunesse (pour la plupart) et là je ris! Voilà exactement ce que je reproche à Ondine : cette histoire, laaaaaaaaaargement inspirée de La Petite Sirène d'Andersen (on s'en doutait), est trop simpliste pour l'adulte que je suis et pas assez pour un enfant à mon goût. Alors certes les histoires courtes laissent peu de place au développement des personnages mais tout de même!  L'histoire ne m'a pas touchée, pourtant dieu sait qu'en matière de livres, j'ai la larme facile et je me suis questionnée sur les personnages, en vain. Ensuite, lorsque j'ai envisagé de le lire aux enfants de mon boulot j'y ai réfléchi à deux fois : premièrement, je passerai deux heures à expliquer une grande partie des mots et deuxièmement je ne trouve pas l'histoire assez accessible aux enfants. Bien sûr que les histoires pour enfants traitent de la mort, de la trahison, de la méchanceté...mais elles le font d'une façon peut-être plus abordable.

ondine benjamin lacombe

       En résumé : j'ai adoré les illustrations mais j'ai été grandement déçue par le texte. Peut-être ce livre est-il destiné à un public adolescent? Allez, soit, disons qu'il a essayé de faire de la littérature crossover... Dans tous les cas, je suis fascinée par son coup de crayon lorsqu'il sublime de façon unique les oeuvres de Poe, Hugo et d'autres...malheureusement je le suis moins par sa plume quand il s'agit de voler de ses propres ailes. Mais que les inconditionnels se rassurent, j'espère m'attaquer bientôt à ses autres écrits comme La Petite Sorcière (dès 6 ans : j'ai peur !) et avec un peu de chance le Notre-Dame de Paris, partie 2 sortira très vite après.

 

       Si au contraire vous pensez que je suis complètement passée à coté de cet ouvrage, n'hésitez pas à me le faire savoir dans vos commentaires.

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog